La soeur de Mohamed Merah convoquée par la police

Souad Merah est convoquée ce mercredi matin au commissariat de Toulouse pour être entendue sur les conditions dans lesquelles elle s’est dite fière des actes de son frère Mohamed, le tueur au scooter.

« Ce sera une audition totalement libre, il n’y a aucune perspective de garde à vue ». Selon son avocat, Me Etelin, Souad Merah, la sœur du tueur au scooter, est convoquée ce mercredi matin à l’hôtel de police de Toulouse pour être entendue sur les conditions dans lesquelles elle s’est dite fière des actes de son frère. C’était dans un entretien enregistré à son insu par M6.

La jeune femme de 34 ans qui se revendique du salafisme devait être auditionnée par des fonctionnaires de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne à un double titre : l’enquête ouverte par la justice pour apologie du terrorisme et la plainte que Souad Merah a déposée contre M6 pour l’avoir enregistrée sans qu’elle le sache, a dit Me Etelin. Les deux dossiers, connexes, ont en effet été joints, a-t-il expliqué.

« Je pense du bien de Ben Laden »

Filmée sans le savoir dans un jardin public toulousain pour un documentaire diffusé le 11 novembre par M6, Souad Merah se disait « fière de (son) frère, il a combattu jusqu’au bout ». « Je pense du bien de Ben Laden, je l’ai dit aux flics, je peux te le dire à toi », disait-elle à son frère aîné Abdelghani. Les propos de Souad Merah ont profondément choqué les proches des victimes de Mohamed Merah, ancien petit délinquant radicalisé et assassin de trois parachutistes et de trois enfants et un enseignant juifs en mars 2012 à Toulouse et Montauban.

Souad Merah a depuis publiquement condamné les actes de Mohamed Merah, tout en déclarant que ce dernier restait son frère et qu’elle continuait à l’aimer. Selon son avocat, Souad Merah s’est fait piéger par son frère et par M6 et une éventuelle mise en cause de sa cliente ne tient pas la route. Les propos de Souad ont été prononcés dans la sphère privée et si quelqu’un est punissable pour apologie du terrorisme, c’est celui qui a diffusé ces paroles, argumente-t-il.

C’est au premier chef le caractère privé des déclarations de Souad Merah que les policiers devaient vérifier avec elle mercredi matin, a dit Me Etelin. Ces investigations sont menées en parallèle avec l’enquête sur les crimes à proprement parler de Mohamed Merah, et sur ses complicités éventuelles. Seul son frère Abdelkader est à ce jour mis en examen et écroué dans cette enquête.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *